La création du Service Civique est un acte fort

Publié le 15/02/2010

Le terme de « Service Civique » est porteur d’une très haute ambition pour notre nation, pour notre société et pour notre jeunesse. Servir et faire preuve de civisme. Reconnaître après une longue éclipse, que notre pays a besoin d’engagement, et singulièrement de l’engagement des jeunes. Donner une nouvelle jeunesse au creuset républicain et offrir de nouvelles perspectives à la jeunesse d’aujourd’hui et de demain.

Avec le Service Civique, les jeunes volontaires pourront par exemple :
- aider les plus démunis, accompagner des personnes handicapées ou à mobilité réduite,
- sensibiliser différents publics aux grands enjeux du développement durable et au respect de l’environnement,
- participer à la distribution de repas auprès des populations souffrant de malnutrition et en situation de pauvreté,
- s’impliquer dans les missions d’aides aux populations victimes de catastrophe naturelle,
- sensibiliser les jeunes aux questions de l’alcool ou de l’usage de drogues, à la sécurité routière, à l’éducation sexuelle et la contraception, au tabagisme, aux risques liés au sida,
- s’impliquer dans des causes citoyennes comme la lutte contre toute les formes de discrimination, l’égalité des chances, les droits de l’enfant, le droit de vote, l’égalité des sexes,
- participer à renforcer la diversité et la mixité dans le sport, les loisirs et la culture,
- initier des groupes d’enfants au cinéma, aux livres, à des nouvelles pratiques culturelles et sportives,
- participer à des initiatives internationales innovantes pour favoriser le partage des cultures…

Pour préparer le lancement du Service Civique, prévu dans le courant du 1er semestre 2010, le Haut Commissaire à la Jeunesse travaille actuellement en concertation avec les différents acteurs impliqués sur les modalités de mise en œuvre du dispositif.

Martin Hirsch soutient également une proposition de loi sur le Service Civique, adoptée en première lecture par le Sénat le 27 octobre 2009, et qui doit être examinée par l’Assemblée nationale le 4 février 2010.


Le Service Civique ce sera :
- 10 000 jeunes volontaires en 2010,
- d’ici 2015, atteindre 10 % d’une classe d’âge, c'est-à-dire 75 000 à 80 000 jeunes,
- la possibilité d’être volontaire pendant six à douze mois pour des jeunes âgés de 16 à 25 ans dans une association, une collectivité locale, une fondation, une ONG sur des domaines comme la solidarité, l’environnement, la lutte contre l’exclusion, l’éducation et la prévention…
- les jeunes auront la possibilité de faire ce service en France ou à l’international. Pour échanger sur l’engagement et présenter le Service Civique, Martin Hirsch, organise le mardi 16 février 2010, une matinée de rencontres de 9h00 à 13h00 au Théâtre du Rond-Point, à Paris. Cette manifestation rassemblera des jeunes, des personnalités engagées, des parlementaires, des associations, des collectivités… qui sont les acteurs du Service Civique. L’événement se déroulera autour : - de temps d’échange entre des grands témoins de l’engagement et des jeunes accomplissant ou ayant accompli une période de volontariat, - de témoignages de personnalités engagées et/ou actrices de l’engagement en France ou à l’international, - de la discussion des différentes missions qui pourront être confiées à des jeunes en service civique, - et la présentation du futur Service Civique et des différents moyens proposés pour permettre aux jeunes de s’engager rapidement et aux structures de les accueillir le plus facilement possible.