Solidarité

Accompagner les usagers dans les services des préfectures et des sous-préfectures.

Où ?
Angoulême (16 - Charente - Poitou-Charentes)
Quoi ?
Dans le cadre de la modernisation des services rendus aux usagers, les demandes concernant les certificats d’immatriculation et les permis de conduire se font en ligne depuis l’automne 2017.

La préfecture d'Angoulême a mis en place des points numériques pour permettre l’accès au service de téléprocédures et souhaite bénéficier de l’aide de volontaires du service civique, qui seront chargés de prêter assistance aux usagers de cet espace.

Les missions des volontaires :


-Accueil et information du public sur les nouvelles démarches en ligne ;
-Animation du point numérique ;
-Assistance aux usagers dans l’accomplissement de leurs téléprocédures ;
-Assistance téléphonique


Compétences requises :

Le candidat retenu sera formé pour l’acquisition des premières connaissances puis accompagnera les usagers dans un rôle de médiation. Il ou elle, devra être à l’aise avec les nouvelles technologies pour orienter les usagers dans leur parcours digital et présenter un sens affirmé pour les relations humaines.
Une curiosité à l’égard de son environnement administratif est également attendue.

Merci de joindre votre CV à votre candidature


Renseignements complémentaires :

Pour toute information sur cette mission ou tout autre renseignement d’ordre pratique, vous pouvez prendre contact avec Mme Nathalie DUBARRY, responsable des ressources humaines de la préfecture, au 05 45 97 61 70
Quand ?
À partir du 1 mars 2018 (10 mois, 31 h/semaine)
Quel domaine ?
Solidarité
Combien de postes disponibles ?
2
Quel organisme ?
Prefecture charente
Le lieu de la mission est accessible aux personnes à mobilité réduite ?
Non
La mission est accessible aux mineurs dès 16 ans ?
Non

Contact

Nathalie DUBARRY - Chef du bureau des ressources humaines Préfecture d'Angoulême
T : 05 45 97 61 70

Adresse

7-9 rue de la Préfecture - CS 92301
16023 Angoulême

Activités : 1- La représentation de l'Etat et la communication
Le préfet est le seul représentant de l’État dans le département, les sous-préfets étant chargés de l’assister. Délégué du gouvernement, il représente directement le Premier ministre et chacun des ministres. Il a la charge des intérêts nationaux, et assure la direction des services de l’État dans le département ou la région.
2- La sécurité des personnes et des biens
Nouveau phénomène de société, la question de la sécurité est marquée par la multiplication des risques : ordre public, lutte contre la délinquance, sécurité civile, sécurité industrielle et alimentaire… Les acteurs se multiplient, la sécurité devient l’affaire de tous. L’actualité de ces dernières années a montré notamment à quel point les préfectures étaient sollicitées en période de crise, le préfet faisant figure de chef d’orchestre et de coordonnateur pour l’ensemble des services impliqués.
3- Le service au public et la délivrance des titres
Face à un public hétérogène de plus en plus exigeant en matière d’accueil, les préfectures ont actuellement pour priorité la qualité de l’accueil dans ses multiples aspects : courtoisie, confort, confi dentialité, accessibilité, délais. Cette exigence se traduit par le souci de voir les préfectures s’engager vis à vis des usagers, via l’adoption de chartes d’accueil du public.
Il s’agit également de développer les nouvelles technologies, les téléprocédures et les démarches par correspondance, afi n de soulager les services d’accueil physique et leur permettre ainsi d’assurer aux personnes le nécessitant un accueil personnalisé.
Leurs compétences en matière de réglementation recouvrent la délivrance des titres d’identité, l’application des règles relatives à l’entrée et au séjour des étrangers, la circulation et la sécurité routières, les procédures d’autorisation de toute sorte et les enquêtes publiques à l’initiative de l’État.
Les préfectures sont également chargées de l’organisation de la vie démocratique, de la citoyenneté et de l’exercice des droits qui y sont liés, de la nationalité, de la police administrative, de l’environnement et de l’urbanisme, de la notion d’utilité publique. Les services préfectoraux assurent ainsi l’organisation de l’ensemble des opérations électorales dans le département (élections nationales, locales, européen-nes, référendums), en liaison avec les mairies. Ils veillent à l’application de la législation relative aux partis politiques et à la transparence de la vie politique.
4- Le respect de la légalité et de l'Etat de droit
Les préfectures ont traditionnellement des fonctions juridiques qui s’exercent actuellement dans un environnement de plus en plus complexe, marqué par une multiplication des textes, le développement de l’intercommunalité, le recours croissant des citoyens à la justice et la croissance des tâches de contrôle des collectivités
Le contrôle administratif des collectivités locales comporte à la fois le contrôle de légalité et le contrôle budgétaire de leurs actes et de ceux de leurs établissements publics. En 2007, les préfectures et sous-préfectures ont reçu 6,4 millions d’actes dans le cadre du contrôle de légalité et du contrôle des budgets locaux. Il s’exerce a posteriori, c’est à dire après transmission des actes au préfet, sans entraver leur exécution. A travers ce contrôle, les préfectures et les sous-préfectures assurent une fonc-tion de régulation et d’arbitrage, qui illustre leur rôle de garant de l’État de droit.
5- L'intégration sociale et la lutte contre les exclusions
Sous l’autorité et l’impulsion du préfet, la préfecture assure la coordination et l’explication à l’échelon territorial des politiques interministérielles. Au premier rang de ces politiques figure naturellement la mise en oeuvre de la loi de lutte contre les exclusions, qui recouvre des domaines variés (emploi, santé, politique de la ville).
6- L'administration du territoire et le développement économique
Cette mission vise à favoriser le développement harmonieux de la vie économique, sociale et culturelle du département. Les politiques de solidarité, l’aménagement du territoire à travers les contrats conclus avec les collectivités territoriales, et la programmation des crédits des fonds structurels européens, constituent des axes privilégiés.
Le préfet a le rôle d’acteur central de la politique interministérielle à l’échelon territorial. Il est également dans les régions et les départements le garant du développement cohérent et durable des politiques de l’État.

Candidater