Affaires sociales santé

Grand programme de Service Civique pour les affaires sociales et la santé

Ce programme a pour objectif de mobiliser l’ensemble des composantes du ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes ainsi que le secteur associatif et les fédérations d’établissements de santé pour créer 17 000 missions dès 2016 et 25 000 nouvelles missions d’ici la fin 2017. Offrir à chaque jeune qui en ferait la demande la possibilité de s’engager en Service Civique est l’une des réponses avancées par le Président de la République pour renforcer la citoyenneté et le vivre-ensemble.

Dans ce cadre, le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et le président de l’Agence du Service Civique conduisent cette dynamique de mobilisation nationale vers un Service Civique universel. L’Agence du Service Civique et ses délégués territoriaux s’engagent à permettre le développement de l’offre de missions de Service Civique et à répondre ainsi au désir d’engagement de la jeunesse.

Le programme Service Civique pour les affaires sociales, la santé, et les droits des femmes est au cœur de quatre priorités du Gouvernement pour lesquelles la mobilisation de jeunes en Service Civique peut renforcer sensiblement l’action des pouvoirs publics locaux et nationaux, partout en France.

Les chantiers prioritaires sont :

Chantier 1 - Améliorer la qualité des services rendus aux usagers des établissements de santé et mener des actions de prévention et de promotion de la santé auprès de la population.

Les jeunes volontaires pourront notamment être accueillis dans les hôpitaux publics ou privés à but non lucratif et participeront à l’orientation et à l’accompagnement des patients et de leurs familles. Leur action permettra d’améliorer les conditions de séjour des patients et de faciliter leurs démarches administratives tout en leur apportant écoute et présence.

Chantier 2 - Apporter aux familles et aux personnes âgées une écoute et un soutien.

Dans les Caisses d’allocations familiales (CAF) et des Caisses Primaires d’Assurance Maladie (CPAM), les volontaires pourront aider les usagers dans leurs démarches. Dans ce cadre, ils pourront mener des actions d’information et de facilitation à l’usage du numérique pour aider les personnes à accéder à leurs droits directement au sein des Caisses, mais également par des actions dédiées hors les murs. Au sein des unions départementales des associations familiales, les volontaires assureront des missions de solidarité envers les familles en difficulté (prévention du surendettement, accompagnement scolaire…) et d’éducation pour tous. S’agissant des personnes âgées, les volontaires pourront intervenir dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ou les logements foyers (futures résidences autonomie) pour renforcer le lien social au sein de l’établissement, développer les liens entre résidents ou intergénérationnels et maintenir les relations familiales à travers les outils du numérique... Ils pourront également intervenir directement chez les personnes âgées isolées pour leur apporter écoute et soutien.

Chantier 3 - Lutter contre l’exclusion, faciliter l’accès aux droits et à la citoyenneté des personnes handicapées et des personnes en situation de précarité

Les jeunes en Service Civique pourront par exemple accompagner les travailleurs sociaux et les bénévoles des associations de lutte contre l’exclusion pour faciliter l’usage des nouveaux outils numériques mis en place par le Gouvernement, à l’image du simulateur d’accès aux droits qui permet à chaque individu de connaître les aides auxquelles il a droit. Ils pourront aussi participer, au sein des associations spécialisées, à des opérations de collecte ou de distribution de l’aide alimentaire. Les volontaires pourront également informer les personnes en situation de handicap, ainsi que leurs familles, des aides dont ils peuvent bénéficier ainsi que des événements sportifs ou culturels se déroulant sur leur territoire et accessibles aux personnes en situation de handicap.