Décrochage scolaire

Le ministère de l’Éducation Nationale a construit un partenariat avec le Ministère des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et l’Agence du Service Civique afin de proposer, à des jeunes ayant décroché du système scolaire, des solutions spécifiques permettant d’allier projet de formation et mission d’intérêt général.

Ce partenariat permet à la fois un engagement de Service Civique et un suivi personnalisé du jeune ayant quitté le système éducatif sans qualification.

Décrochage scolaire : l’option « Service Civique à plein temps »

Cette formule permet à un jeune de réaliser un Service Civique à plein temps (comme les autres volontaires) tout en bénéficiant d’un accompagnement personnalisé par l’Éducation Nationale. La nature du Service Civique, le choix de l’organisme d’accueil, la durée (entre 6 mois et un an), le temps de mission hebdomadaire (24 heures et plus) sont personnalisés en fonction du profil du jeune, afin de lui proposer ainsi un cadre adapté. L’établissement scolaire met à disposition un tuteur qui est chargé du suivi du jeune pendant toute la période de son Service Civique.

En s’investissant dans cette expérience, il pourra reprendre confiance et mieux définir son projet personnel et professionnel.

Le tuteur de l’Éducation Nationale a deux missions essentielles :

- Mener au moins trois entretiens - au début, au milieu et à la fin du Service Civique - en présence du responsable de la structure d’accueil pour faire le point sur le déroulement du Service Civique et dégager les compétences acquises en termes de savoir-faire et de savoir-être ;

- Accompagner le jeune dans l’élaboration de son projet et l’offre de solutions pour l’après Service Civique : reprise d’une scolarité, apprentissage, contrat de professionnalisation ou emploi.

Décrochage scolaire : la formule combinée « Service Civique - formation »

Cette formule fonctionne sur la base d’une alternance entre une mission de Service Civique et une formation au sein d’un établissement scolaire.

Le jeune est en mission de Service Civique trois jours par semaine (soit environ 21h par semaine) et réalise des missions identiques et dans les mêmes conditions que celles d’un volontaire engagé à temps plein. Les deux autres jours, le jeune bénéficie d’un parcours personnalisé dans un établissement scolaire.

Chaque jeune dispose d’un tuteur désigné au sein de l’Éducation Nationale. Il l’accompagne dans son parcours pendant toute la durée du Service Civique et comme pour la formule « Service Civique à plein temps », l’objectif est d’anticiper la fin de la mission. Des solutions lui sont proposées : reprendre sa scolarité, obtenir une qualification professionnelle en lycée professionnel, en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation ou rechercher un emploi.