Écologie

ECOLOGIE : Transition énergétique, climat et biodiversité

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal et le ministre de la Ville Patrick Kanner ont annoncé en février 2015 la création en trois ans de 15.000 missions de service civique pour les jeunes souhaitant travailler dans l'environnement.

Les trois chantiers prioritaires des 15 000 missions de service civique visées d'ici 2017 sont : la mobilisation des territoires pour la transition énergétique alors que le projet de loi est discuté au Sénat, l'engagement national pour le climat en lien avec la conférence de Paris Climat (Cop 21) en décembre 2015.

Education au développement durable et accompagnement à l'évolution des pratiques (campagnes de sensibilisation aux éco-gestes auprès des élèves et des familles, organisation d'animations pédagogiques), valorisation et animation des espaces naturels (suivi de la biodiversité) sont autant de missions demandées.

Le but est de créer 5 000 missions dans ces trois domaines le plus tôt possible.

● La mobilisation des territoires pour la transition énergétique

En matière de transition énergétique, les missions proposées en service civique seront déployées prioritairement au sein des 212 territoires à énergie positive pour la croissance verte, des 58 territoires zéro déchet, zéro gaspillage, lauréats des appels à projets du ministère. Ces missions prendront en compte la nouvelle cartographie des territoires prioritaires de la Politique de la ville (1.300 quartiers).

Les missions des jeunes en service civique concerneront l’animation territoriale et la sensibilisation des habitants, des entreprises, des administrations, des élèves et des étudiants aux enjeux et objectifs de la transition énergétique.

Sensibiliser les locataires du parc social aux solutions d’économie d’énergie, faciliter le déploiement des compteurs intelligents, accompagner l’installation des ménages dans des logements à basse consommation, neufs ou rénovés : autant de missions réalisées par des jeunes volontaires grâce au partenariat entre l’Agence du Service Civique et les fondations FACE et Unis-Cité.

● L’engagement national pour le climat

La France accueillera en décembre prochain à Paris-Le Bourget près de 200 pays pour la plus grande conférence internationale jamais organisée sur le Climat. Pour sensibiliser les français aux objectifs de la conférence de Paris, aux effets du changement climatique et aux risques qu’ils génèrent, des missions de service civique pourront être proposées au sein d’associations et de collectivités.

Le réseau de jeunes WARN (We Are Ready Now), un collectif d’association qui pilote l’organisation de la COY (Conférence des Jeunes pour le Climat) souhaite mobiliser le plus possible la jeunesse sur les questions d’environnement et de climat. ) Ils ont organisé fin novembre 2015 la COY (Conférence des jeunes pour le climat), qui s’est tenue en amont de la COP 21 à Paris.

● La préservation de la biodiversité et des paysages

En matière de préservation de la biodiversité et des paysages, des missions à vocation pédagogique en lien avec la protection de la nature pourront être proposées au sein des collectivités, des parcs nationaux et régionaux, d'associations (Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), Ligue de l'enseignement, Surfrider…) ou au sein des organismes de gestion (ONF, agences de l'eau, syndicats locaux…). La ligue de l'enseignement a accueilli plus de 200 jeunes en service civique dans l'environnement en 2014.

Ce chantier vise à développer les missions de service civique à vocation pédagogique en lien avec la protection de la nature : promouvoir les éco-gestes, encourager la gestion durable des espaces naturels, urbains, forestiers et agricoles, valoriser les espaces protégés, les secteurs patrimoniaux, développer la trame verte et bleue…

Le Parc National de la Vanoise a piloté une mission de suivi de la faune et d’informations aux touristes : les volontaires ont participé au suivi de la population de marmottes et à l’information des randonneurs sur le site.