Kim Battavoine, 19 ans - EHPAD Saint Anne d'Auray (92)

Publié le 24/05/2017

Agence du Service Civique : Vous êtes volontaire dans un EHPAD, pourquoi avoir choisi de faire une mission dans le domaine du médico-social ?
Kim : J’ai choisi de me porter volontaire au sein d’un EHPAD, car cela me permet d'avoir une première expérience professionnelle. De plus, le médico-social est un domaine certes difficile moralement, mais qui permet de mieux se rapprocher des personnes. Cela m’a donc sensibilisé aux rapports que je pouvais avoir avec les personnes qui m’entourent.

ASC : Que faisiez-vous avant votre Service Civique ?
Kim : Avant mon Service Civique, j’étais en première année de Licence droit/éco-gestion à la Faculté Jean-Monnet (Paris-Sud XI). Cette première année s’étant clôturée fin avril, j’ai donc décidé d’occuper mon temps libre en me portant volontaire pour le Service Civique au sein de la Résidence Sainte-Anne d’Auray.

ASC : Que faites-vous dans le cadre de votre mission ?
Kim : Ma mission est pluridisciplinaire. Lorsque je suis à l’EHPAD, je m’occupe des résidents de Sainte-Anne d’Auray, je les transfère de leur chambre au restaurant de la Résidence comme j’organise avec eux des activités sur leur temps libre.

Lorsque je suis au Service de soins infirmiers à domicile (SSIAD), je rends visite à des personnes qui sont pour la plupart d’entre elles isolées. Mon binôme et moi-même, nous nous adaptons à ces personnes afin de leur proposer des jeux de société, du coloriage ou même une discussion avec eux.

ASC : Etes-vous en binôme ? Si oui, qu’est-ce que cela vous apporte ?
Kim : Lorsque je suis au SSIAD, je suis en binôme et je passe alors la plupart de mon temps avec lui. Cela nous a permis de nous rapprocher et de tisser des liens plus facilement avec les autres jeunes en Service Civique à la Résidence rattachée exclusivement à l’EHPAD. Il m’apporte un soutien moral aussi bien en tant qu’ami, qu’en tant que collègue. Sa présence facilite ma mission.

ASC : Quel accompagnement recevez-vous dans le cadre de votre mission ? Avez-vous un tuteur/une tutrice ? Comment ça se passe ?
Kim : Je suis très encadrée dans ma mission tant par ma tutrice de l’EHPAD, que par ma tutrice du SSIAD. A chaque évolution dans ma mission ou dans mon équipe, je suis accompagnée par quelqu’un et cela est très rassurant.

ASC : Vous êtes en mission auprès de personnes âgées et/ou personne isolées, qu’est ce que cela vous a appris ?
Kim : Être au contact de personnes est déjà en soi une expérience sociale très touchante, personnelle et sociologique. Le fait d’être en contact avec des personnes âgées m’apporte une expérience humaine très enrichissante.

ASC : Que Pensez-vous de ce type de mission, qui met au cœur le lien intergénérationnel ?
Kim : Nous travaillons avec des personnes âgées, qui ont toutes des caractères et une autonomie qui diffère d’une personne à une autre et cela n’est pas facile tous les jours mais dans le fond, ce sont des personnes sympathiques, avec qui nous avons à cœur de passer du temps. Nous passons de bons moments avec eux à écouter leurs histoires, leurs blagues et surtout rire avec eux.

ASC : Qu’est ce que le Service Civique vous a apporté ? Qu’allez-vous faire après ou que faites-vous aujourd’hui ?
Kim : Professionnellement, le Service Civique m’a apporté une expérience humaine et sociale qui me servira pour la suite de mes études (Avocate spécialisée dans les droits de l’homme) mais également dans la vie de tous les jours. En effet, cela m’a permis d’accroître mon côté altruiste et aller vers les autres plus facilement.

ASC : Recommanderiez-vous à votre entourage de faire un Service Civique ? Si oui, pourquoi ?
Kim : Je recommanderais sans hésiter à mon entourage de réaliser un Service Civique, c’est un premier pas dans l'engagement facilement accessible aux jeunes. C’est une expérience qui responsabilise mais qui reste très encadrée par le Service Civique et les membres de la structure dans laquelle on évolue tout au long de notre mission.

Retour à la liste des témoignages