Lucie Despaux - 19 ans - Domaine d'action : santé

Publié le 06/06/2017

Lucie DespauxASC : Que faisiez-vous avant votre Service Civique ?

Lucie : J’étais en première année de médecine. J’ai arrêté en cours d'année car j’ai un autre projet professionnel, qui est de devenir manipulatrice radio. Pour finir mon année, j’ai donc décidé de faire un Service civique.

ASC : Comment avez-vous connu le Service Civique ? Quelles ont été vos démarches pour trouver une mission ?

Lucie : Par mon frère qui avait déjà effectué une mission dans le domaine du sport dans un club de la ville.
Il m’a conseillé d’aller sur le site du Service Civique et postuler dans plusieurs domaines. J’ai envoyé 5 -6 candidatures. Je suis rentrée en contact avec l’hôpital assez rapidement donc je n’ai pas eu besoin d’en envoyer beaucoup.

ASC : Que faites-vous dans le cadre de votre mission ?

Lucie : Je fais l’animation auprès des patients et j’aide à l’organisation d’évènements. L’intitulé de ma mission était : promouvoir la vie associative au sein de l’hôpital.

ASC : Vous intervenez auprès de quel type de patients ? Avez-vous eu une formation ?

Lucie : Essentiellement des adultes, pas du tout d’enfants. C’est spécialisé en cancérologie et fin de vie.
Oui j'ai eu une formation, surtout sur le palliatif, c’est vraiment quelque chose à part. J’ai reçu une formation hygiène, très importante pour aller là-bas. Lors de l’entretien, j’avais été prévenue parce que c’est particulier.

ASC : Quel accompagnement recevez-vous dans le cadre de votre mission ? Avez-vous un tuteur/une tutrice ? Comment ça se passe ?

Lucie : J’ai une tutrice avec qui je m’entends très bien. On se voit tous les jours en général et on fait des points réguliers sur mon projet d’avenir. Elle m’aide à faire des journées d’observation au sein du service de l’imagerie médicale et de la radiothérapie. Elle m’informe aussi des formations que l’hôpital pourrait me mettre à disposition.

ASC : Avez-vous reçu la formation civique et citoyenne et la formation aux premiers secours niveau 1 (PSC1) ?

Lucie : Oui, j’ai fait les deux formations avec une vingtaine d’autres volontaires. Pour la formation théorique, j’avais choisi le thème de l’immigration.

ASC : Qu’est-ce que le Service Civique vous a apporté ? Qu’allez-vous faire après ?

Lucie : Cela m'a apporté des connaissances sur le milieu hospitalier qui peuvent m’apporter beaucoup pour la suite. Avec l’accès aux formations que ma tutrice m’a donné, j’ai déjà beaucoup appris. J’ai aussi fait de belles rencontres auprès des patients.
Après le Service Civique, je vais rentrer dans une école de manipulateur radio.

ASC : Recommanderiez-vous à votre entourage de faire un Service Civique ? Si oui, pourquoi ?

Lucie : Oui ! Ça peut donner des vocations. C’est très très riche en rencontres. On apprend beaucoup de choses. Le fait d’être plongée dans ce milieu nous apporte beaucoup, nous aide à avoir confiance en nous, à prendre des initiatives, de l’assurance... En sortant de l’école, on s’aperçoit que l’on n’en a pas.

Retour à la liste des témoignages