Marianne, 20 ans, en mission de Service Civique dans le domaine d'action "Education pour tous"

Publié le 17/08/2016

Après une année en fac qui ne m'a pas plu, je n'avais aucune idée du domaine vers lequel me tourner. C'est un peu par hasard que j'ai connu le Service Civique, lors d'un stage de réorientation. L'idée m'a séduite et je me suis lancée dans l'expérience.
J'ai rapidement trouvé la mission qui allait me plaire : travailler auprès des enfants dans une école élémentaire. Et c'est à l'école Agnès Gelly de Saint Mathieu de Tréviers que j'ai pu faire ma "rentrée des classes" en décembre 2015.
En commençant cette mission, je n'aurai jamais imaginé qu'elle m'apporterait autant.

J'étais en binôme avec une amie que je connaissais déjà. En effet, le directeur voulait deux volontaires et j'étais toute seule, donc j'en ai parlé avec une amie qui cherchait également sa voie et c'était parti pour 7 mois de pur bonheur.
Nous avons été merveilleusement bien accueillies par toute l'équipe enseignante ainsi que par les enfants qui ont tout de suite été proches de nous. Au début, ce n'était pas facile de se faire une place car les enseignants et le directeur avaient du mal à savoir ce qu'on avait le droit de faire ou pas, mais ce sont finalement deux institutrices qui nous ont pris sous leur aile le premier mois et qui ont donné envie aux autres de nous connaître et de faire appel à nous.
Nous étions présentes pendant les récréations pour proposer de nouveaux jeux, mais aussi en classe où nous aidions les élèves en difficulté. Certaines fois, nous avons animé des petits groupes d'enfants lors d'activités données par l'enseignant. Nous les avons également accompagné pendant les sorties scolaires (on connaît maintenant l'opéra de Montpellier par coeur !!), pendant les séances de sport, d'art visuel, les évaluations,...

Je n'étais pas toujours avec mon binôme. Vers la fin, nous étions même rarement dans la même classe.
A partir du mois d'Avril nous avions d'ailleurs chacune une classe "référente". Dès que nous avions du temps libre, on allait dans "notre" classe. Elle était avec les CE1 tandis que moi j'étais en CE2 avec Madame V.
Et c'est aussi ça que le Service Civique m'a apporté : la rencontre avec Madame V. Je pense pouvoir affirmer qu'elle fait partie des rencontres les plus importantes de ma vie. Ayant une situation familiale délicate, cette enseignante a été pour moi un véritable soutien pendant toute cette année. En plus de m'avoir intégrée dans sa classe, elle m'a aidée plus que quiconque dans ma vie de tous les jours et dans l'élaboration de mon projet professionnel. Elle m'a aidée à trouver ma voie. C'est une personne que je n'oublierai jamais. Et je sais que c'est aussi une personne qui fera partie de ma vie pendant de nombreuses années.

A la fin de l'année (et de notre contrat), c'est les yeux remplis de larmes et le coeur lourd que nous avons quitté cette école. Mais cette année restera inoubliable. Nous avons vécu des moments magiques, drôles, pénibles, extraordinaires. Nous avons appris tellement de choses, mais surtout, nous avons reçu tellement d'amour.
Un regret ? Ne pas pouvoir renouveler cette expérience !

Aujourd'hui, j'ai trouvé ma voie et ma binôme également. J'intègre en septembre la fac de Montpellier en licence Sciences du Langage, dans le but de devenir professeur des écoles. Mon binôme, quant à elle, se dirigera plutôt vers le métier d'ATSEM ou d'EJE car grâce à cette expérience, elle sait qu'elle est plus à l'aise avec les plus jeunes.

Alors pour tout ça, merci. Merci. Merci. Merci.

Retour à la liste des témoignages