Coupe du Monde Féminine de la FIFA : le Comité d'Organisation accueille ses 36 volontaires en Service Civique

Publié le 05/02/2019

Les 36 volontaires SERvice Civique accueillis par le Comité d'Organisation de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA

Premier grand évènement sportif international (GESI) à obtenir son agrément propre, la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™ mobilisera 36 volontaires en Service Civique. Créé en 2010, le programme permet à des jeunes (de 16-25 ans et jusqu’à 30 ans en situation de handicap) de s’engager pour une mission citoyenne et d’intérêt général. Ils ont été accueillis ce lundi 4 février par le Comité d’Organisation Local (COL).

Le Comité d’Organisation Local et la FIFA ont effectué un grand pas dans le compte à rebours qui les rapproche de la Coupe du Monde Féminine (7 juin-7 juillet). En ce lundi 4 février, plus de 60 collaborateurs ont effectué leur journée d’intégration. Parmi eux, 36 volontaires en Service Civique qui vont être amenés à se déployer dans l’une des neuf villes hôtes de la compétition à raison de 4 par site (Grenoble, Le Havre, Lyon, Montpellier, Nice, Paris, Reims, Rennes, Valenciennes).

Ce Mondial Féminin, le huitième de l’histoire et le premier organisé sur le sol français, a été le premier GESI (Grand évènement sportif international) à détenir un agrément propre afin de mettre en place un programme impliquant des volontaires en Service Civique. Une initiative qui avait été impulsée dès la Coupe du Monde Féminine U-20 organisée en Bretagne à l’été 2018. Deux volontaires en Service Civique avaient ainsi été mobilisés sur une mission d’engagement de six mois.

Pour la promotion 2019, la phase de recrutement s’est déroulée à travers neuf journées organisées dans chaque territoire hôte. En tout, ce sont près de 500 candidats qui ont postulé pour faire partie de l’aventure Coupe du Monde Féminine. Sur les 36 profils retenus, dont plus de la moitié est issue du réseau des missions locales, 19 sont des femmes et 17 des hommes. En ajoutant les deux jeunes hommes impliqués en 2018, l’égalité est parfaite 19-19 ! Une répartition qui illustre la politique de mixité prônée par le Comité d’Organisation Local (COL) et la FIFA. La moyenne d’âge s’élève à 21 ans et demi, à l’image de la moyenne d’âge nationale des jeunes engagés en Service Civique.

Infographie présentant le programme Service Civique de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA

Jusqu’en juillet 2019, ces jeunes seront les premiers relais sur site du département Impact et Héritage du Comité d’Organisation et de la politique de développement durable de la FIFA. Leur rôle sera essentiel auprès des acteurs locaux – ville, clubs de football, associations de protection de l’environnement ou au service des personnes en situation de handicap. Ils occuperont quatre missions d’intérêt général portant sur les thématiques suivantes : la mixité, l’éco-responsabilité, l’accès pour tous à la compétition et l’ouverture sur le monde.

Après un accueil à la Fédération Française de Football en matinée, ils ont été reçus à la Tour Montparnasse, siège du Comité d’Organisation, par Brigitte Henriques, Vice-Présidente Déléguée de la FFF et Vice-Présidente du COL, et Frédérique Jossinet, Directrice du football féminin à la FFF et membre du Conseil d’Administration du COL en charge de l’Impact & Héritage, en présence de Ludovic Abiven, Directeur général de l’Agence du Service Civique.

Brigitte Henriques a profité de la cérémonie pour insister sur le caractère innovant de ce contrat de Service Civique : « Je souhaite la bienvenue aux volontaires en Service Civique qui rejoignent l’aventure de la Coupe du Monde Féminine, l’évènement sportif majeur de cette année 2019. Leur arrivée répond à un engagement fort : celui d’être le premier grand évènement sportif à obtenir son agrément propre et développer un programme spécifique d’intérêt général intégrant le Service Civique. Ces 36 jeunes femmes et hommes vont pouvoir porter l’enjeu principal qu’est l’héritage du Mondial en termes de responsabilité sociale des entreprises défendu par le Comité d’Organisation Local et la Fédération Française de Football. Je remercie l’Agence du Service Civique de nous avoir permis la mise en place de ce dispositif durant nos deux compétitions. Les six mois à venir s’annoncent enrichissants. Leur rôle sera essentiel auprès des acteurs locaux et l’expérience vécue un atout dans leur parcours de vie. »

Ludovic Abiven, Directeur général de l’Agence du Service Civique rappelait ensuite qu’après la Coupe du Monde U-20, cette nouvelle Coupe du Monde sera activement observée par l’Agence. Il espère que la réussite sera sportive mais aussi humaine pour ces jeunes engagés qui intègrent l’organisation : « Nous sommes très heureux d’accorder pour la première fois un agrément de Service Civique à un grand événement sportif de dimension internationale, d’autant plus qu’il s’agit de la première Coupe du Monde de Football Féminine que notre pays accueillera du 7 juin au 7 juillet prochains. Les valeurs que véhiculent le sport et la pratique sportive sont au cœur de celles portées par le Service Civique. Je forme le vœu, avec cette belle aventure qui s’ouvre pour nos 36 volontaires, de faire rayonner toujours plus l’engagement de notre jeunesse. »