COVID-19 : les anciens volontaires du Service Civique toujours aussi engagés

Publié le 15/05/2020

Le mois dernier, nous vous parlions de jeunes en Service Civique qui sont parvenus pendant le temps de confinement à adapter leurs missions pour rester utiles pendant cette crise sanitaire.Ce mois-ci, nous avons décidé de vous parler non pas d’actuels volontaires mais d’anciens volontaires en Service Civique, notamment des lauréats de l’Institut de l’engagement qui restent toujours autant engagé.e.s et s’impliquent pendant la crise pour aider autour d’eux, divertir ou garder le le lien.

  • Domaine sanitaire : conseils, confection ou distributions de produits d'hygiènes !

Damien, lauréat 2018 de l’Institut de l’engagement, consacre depuis la période de confinement les activités de son association Nemeton, un biolab à Grenoble, à la fabrication de produits sanitaires d'urgences. Organisé avec un réseau d'autres makers, son équipe a déjà fabriqué et livré 70 masques réutilisables à des commerçants et associations grenobloises en seulement quelques jours.

Dans le même thème, Jesse lauréat 2015 créatice d’un lieu d’upcycling, Lucas lauréat 2018 fondateur de l’association Netfreaks et Oryane lauréate 2019 fondatrice d’un média jeunesse, ont ensemble créé un tuto youtube pour faire un masque soi-même.

Enfin Julien et Bénédicte d’anciens volontaires au sein d’associations et clubs de sport ont aidé dans les hôpitaux pendant le confinement afin de distribuer des masques et d’assurer la logistique.

  • Domaine contenu internet: pour lutter contre de la désinformation ou pour motiver à rester en forme, encore une fois les anciens volontaires sont présents

Thimoté, lauréat 2019, développe Kruptos, une association de lutte contre les fake news. En cette période de crise, les fausses informations et théories du complot se multiplient sur les réseaux sociaux. Kruptos a donc lancé le #FakeFriday : chaque vendredi, la brigade anti-fake news autour de Thimoté décrypte une fausse information.

Cairn lui, lauréat 2019 et étudiant en STAPS propose des vidéos pour pratiquer du sport dans 2m² ou encore des réveils sportifs pour l'Institut de l'engagement. Vous pouvez retrouver ses vidéos sur sa chaîne Youtube !

  • Domaine social : un soutien psychologique plus que nécessaire pendant cette période

Maéva, lauréate 2016, psychologue clinicienne dans un EHPAD, accompagne le personnel soignant dans son travail. Elle a lancé un mur de messages positifs pour encourager et donner de la force ceux qui sont en première ligne et égayer les salles de soins. Vous aussi, vous pouvez continuer de les soutenir en envoyant un message ou un dessin de vos enfants à jobertmaeva@gmail.com

Tous ces exemples nous montrent que l’engagement est une véritable façon de penser qui poursuit les anciens volontaires de Service Civique bien après leur volontariat. Le Service Civique encourage les jeunes depuis 10 ans, à s'engager pour l'intérêt général et pour les autres, et est fier de constater que la passion pour l'engagement ne s'éteint pas avec les années auprès de ceux qui ont fait l'histoire du Service Civique !

>>Pour retrouver d'autres histoires d'engagement comme celles-ci, n'hésitez pas à vous rendre sur les réseaux sociaux du Service Civique (Twitter, Facebook, Instagram), ainsi que ceux de l'Institut de l'engagement (Twitter, Facebook, Instagram).