Solidarité

Favoriser l’utilisation de l’outil numérique dans le cadre d’une démarche participative.

Où ?
La Roche-sur-Yon (85 - Vendée - Pays de la Loire)
Quoi ?
Sous la responsabilité de la directrice du Centre Socioculturel et en lien avec les animateurs-responsables de secteurs enfance/jeunesse
Le projet vise :
-à partager des connaissances pour nourrir et faire grandir les projets proposés par des habitants (jeunes…) ou par le centre en matière d’activités numériques
-à contribuer à la réflexion concernant le développement des activités numériques au centre socioculturel
Missions :
-participer au diagnostic de territoire en matière numérique
-participer à l’accompagnement et la mise en place de projets d’habitants (jeunes…) notamment, contribuer à la mise en place d’une web TV
-sensibiliser au numérique pour différents publics
Quand ?
À partir du 15 mars 2021 (6 mois, 24 h/semaine)
Quel domaine ?
Solidarité
Combien de postes disponibles ?
1
Quel organisme ?
Fédération des centres sociaux de vendee
Le lieu de la mission est accessible aux personnes à mobilité réduite ?
Non
La mission est accessible aux mineurs dès 16 ans ?
Non

Contact

NOEMIE PORCHER
T : 02 51 07 59 14

Adresse

RUE DU VIEUX BOURG
85000 La Roche-sur-Yon

Activités : La Fédération des centres sociaux et socio-culturels de Vendée a pour mission de regrouper les centres sociaux et socio-culturels et les associations dont les buts sont compatibles avec la charte des centres sociaux, de favoriser leur développement, de les représenter et de susciter la création de nouveaux centres.
Elle soutient et fait valoir auprès des autorités compétentes les grandes orientations des politiques d’équipement et de fonctionnement des centres sociaux : cette mission sera réalisée en respectant l’autonomie de chaque centre.
Elle apporte une aide technique à ses adhérents dans différents domaines tels que l’information, le financement, la gestion, la formation, l’analyse des besoins et l’évaluation, etc...Elle peut de façon exceptionnelle apporter un soutien financier exclusivement à ses membres. A cette fin, elle associe dans une concertation permanente, les différents acteurs qui sont impliqués dans la vie des centres sociaux.
Pendant le confinement, la fracture numérique est apparue encore plus sévère pour les générations les plus âgées. L’utilisation de la téléphonie par les proches et par les réseaux de solidarité a constitué un atout pour maintenir le lien auprès des plus isolés. Mais de nombreux séniors, qu’ils soient jeunes retraités ou plus âgés, ont été confrontés à la non-maitrise des outils numériques dans leur diversité. Cela a contribué à renforcer leur isolement dans une période où les réseaux sociaux, les groupes WhatsApp, les liens pour des réunions en visioconférence… ont représenté les vecteurs de communication les plus usités. A l’heure où la crise sanitaire se répète, le besoin consiste donc clairement à favoriser une montée en compétence des plus âgés dans leur maitrise des outils numériques avec une perspective pour eux de rester « socialement connectés » aux autres.

Candidater