Développement international et aide humanitaire

Soutenir l'enfance défavorisée (Equateur) - Suivi de la pédagogie des enfants

Où ?
Équateur
Quoi ?
Tous les volontaires possèdent une partie de mission identique et une partie différenciée.
Concernant la partie identique :
- Les volontaires passent du temps avec les enfants bénéficiaires des programmes et les communautés. Ils viennent au centre et participent à l'animation. Ils vont dans les communautés touchées par les menaces naturelles. Ils jouent avec les enfants au moment des pauses. Ils font du sport avec eux (terrain de football dans le centre). Ils font des jeux de société avec les enfants. Ils aident à la lecture grâce à l'espace bibliothèque. Ils enseignent les rudiments informatiques, grâce aux ordinateurs, tout cela en soutien des instituteurs équatoriens.

Concernant la partie différenciée, les volontaires pourront faire du :
Suivi de la pédagogie des enfants
Appui à la notoriété de l'organisation
Appui à l'éducation
Aide morale aux enfants
Aide pour le partenariat
Appui à l'accompagnement des familles en risque

En fonction de leurs affinités et centres d’intérêts et des orientations des tuteurs, les volontaires pourront se concentrer davantage sur l’un ou l'autre de ces axes d’actions. Ici la mission à pourvoir concerne le suivi de la pédagogie des enfants :

Suivi de la pédagogie des enfants :

1. Collaboration dans le développement d’activités socio-éducatives.
2. La participation et exécution des animations collectives en coordination avec les professeurs du centre.
3. L’élaboration et le suivi de projets personnalisés avec les enfants qui requièrent d'améliorer son apprentissage au moyen des activités ludiques. Sous la supervision des professeurs, selon une recommandation d'un psychologue
4. La promotion et l’accompagnement des projets de vie des enfants
5. Accompagnement dans la santé des enfants de la fondation, au moyen de la confirmation de rendez-vous médicaux et de motivation aux parents dans ce domaine.
6. Collaborer dans la coordination d'activités du campement d'été et la promenade de fin d'année des enfants, ainsi de faciliter l'organisation logistique dans l'ensemble avec la Directrice de l'arrivée des volontaires d'été.

Informations pratiques :
La mission dure 12 mois et est prévue pour un volume horaire de 39h/semaine.
Elle est indemnisée à hauteur de 522,87 euros par l'Etat français. Le logement, un appartement commun pour les volontaires, est fourni par la fondation Ecuasol.
Elle débutera le 27 juillet 2019 (un mois de passation avec le volontaire précédent). Une formation au départ est prévue sur deux jours à Paris en juin 2019.
Le billet d'avion et le visa sont à la charge du volontaire avec possibilité de défiscalisation.

Les volontaires ont un impact sur les Objectifs du Développement Durable (ODD) suivants :
Principalement- 4. Education de Qualité
mais aussi 1. Pas de pauvreté, 2. Faim "Zéro". 3. "Bonne santé et bien-être". 5. Egalité entre les sexes. 10. Inégalités réduites. 11. Villes et communautés durables. 15. Vie terrestre. 16. Paix, Justice et institutions efficaces. 17. Partenariats pour la réalisation des objectifs.
Quand ?
À partir du 23 juillet 2019 (12 mois, 39 h/semaine)
Quel domaine ?
Développement international et aide humanitaire
Combien de postes disponibles ?
1
Quel organisme ?
International impact
Le lieu de la mission est accessible aux personnes à mobilité réduite ?
Non
La mission est accessible aux mineurs dès 16 ans ?
Non

Contact

Recrutement (Jean-Christophe Crespel)

Adresse

Fundación Plan Ecuasol Casilla 17-04-10 (banlieue de la capitale Quito)
766 Quito

Site internet

Activités : International impact est une ONG, œuvre d’intérêt général. Elle se donne pour mission d’accompagner les organisations solidaires, les volontaires et les donateurs afin d’optimiser leurs impacts sociaux, économiques et environnementaux.

International Impact soutient des programmes en Europe, en Afrique , en Asie et en Amérique Latine. Dans ce cadre, elle soutient la Fundacion Ecuasol en Equateur.

A l'origine, il s'agit d'une belle rencontre dans les bidonvilles du nord de Quito : celle entre une petite fille de 8 ans, Jessica Saldana Maldonado, et de Jean-Christophe Crespel, qui réalise à l'époque des reportages pour un site internet sur des ONGs, dans le cadre d'un projet de bénévolat d'initiative.
Elle lui demande simplement s'il veut bien l'aider à aller à l'école et à bénéficier de soutien scolaire, en parrainant sa scolarité. Il fait alors un état des lieux et se rend compte que 10 enfants sont dans le même cas autour d'elle. Il lance alors un appel à la solidarité pour que des français se mobilisent et aident ces enfants et il parraine Jessica.
Années après années, les bénévoles se sont succédés et ont aidé à ouvrir des programmes :
- soutien scolaire
- protection infantile
- suivi de santé (physique et psychologique)
- responsabilité parentale
- résilience des populations
Des 11 enfants initiaux, l'ONG en accueille bientôt 20, puis 30 puis 40. Elle en a aujourd'hui 70 et a fait construire un centre aux normes parasismique pouvant accueillir jusqu'à 150 enfants avec l'aide d'entreprises (Air France, Lafarge, Schneider, Schlumberger, Société Générale) et de structures publiques (région Ile de France, Ambassade de France en Équateur).
La Fondation équatorienne, soutenue en France par l'ONG International Impact, réalise un programme de secours aux victimes lors du séisme du 16 avril 2016. Ecuasol se déploie ainsi sur le territoire équatorien dans les villes.
Dans le même temps, elle développe ses connaissances alimentaires en créant un poulailler et une serre. Ces deux actions cumulées devraient permettre de lutter contre la malnutrition qui sévit dans le bidonville.

Candidater