Le service civique fête ses 10 ans : plus de 435 000 jeunes solidaires et formés au civisme

Publié le 10.03.2020

L'Agence du Service Civique célèbre aujourd'hui la date anniversaire de la loi du 10 mars 2010 créant une forme d'engagement plébiscitée par la jeunesse française. Pour souligner l'importance de cet anniversaire, l'Agence du Service Civique lance un bouquet d'actions afin de faire rayonner l'engagement de la jeunesse à travers tout le territoire et à l'international, et revient sur ces 10 années passées #AuServiceDeTous.

A cette occasion, le comité stratégique de l’Agence du Service Civique, présidé par Béatrice Angrand, présidente de l’Agence du Service Civique, a aujourd’hui reçu :

  • Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, qui a tenu à « saluer l’immense succès du Service Civique et à exprimer [sa] très grande confiance dans l’avenir du dispositif ».
  • Gabriel Attal, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, qui souhaite « emmener le Service Civique au cœur de la société de l’engagement voulue par le Président de la République. Être en charge du Service Civique est un très grand trésor pour moi, et je souhaite continuer à faire progresser ce beau projet et à poursuivre son amplification dans les territoires. ».
  • Martin Hirsch, Directeur général de l’AP-HP, président de l'Institut de l'Engagement, premier président de l’Agence du Service Civique, pour qui le succès de ce dispositif tient à « la force d’un collectif qui a partagé les mêmes valeurs. Il y a 10 ans s’est posée la question “comment répondre au besoin d’engagement des jeunes ? ”. Le problème était d’accueillir cette capacité d’engagement, il fallait porter cela auprès du gouvernement, des collectivités, etc. ».

“Depuis maintenant 10 ans, le Service Civique permet à tous les jeunes d'avoir un impact fort au service de tous. Il témoigne de la vitalité de notre jeunesse les missions se déroulent au cœur de nos villes, dans les zones rurales, dans les territoires d’outre-mer ou à l’étranger – et pour certains d’entre elles aujourd’hui, en support dans les EHPAD ou les établissement hospitaliers. Ces missions sont des vecteurs de mixité sociale et cohésion nationale. Ce sont donc tous ces jeunes engagés, mais aussi leurs tuteurs et l’ensemble de la communauté du Service Civique, dont il faut faire entendre la voix. Merci pour votre engagement, merci de faire vivre et de soutenir cette politique publique qui, au quotidien, permet de faire bouger notre société”

Béatrice Angraud

Présidente de l'Agence du Service Civique

Le communiqué de presse

Télécharger le (PDF)
media/assets/image/5ef31cdc28504.jpeg

5ef31cdc28504.jpeg

media/assets/image/5ef31d0134a6e.jpeg

5ef31d0134a6e.jpeg