Lucas BABILLOTTE, 25 ans, domaine d’action : développement international et action humanitaire

Publié le 29/08/2018


- Service Civique : Que faisiez-vous avant de vous engager en Service Civique ?

Originaire d’Alsace, j’ai fait une licence d’Information-Communication à Nice, avant de poursuivre par un master de journalisme à Lyon, que j’ai validé en juin 2016. A partir de là, j’ai enchaîné un certain nombre de CDD dans le journalisme.

- Service Civique : Comment avez-vous trouvé et choisi votre mission ?

J'ai trouvé ma mission parmi les offres qui figuraient sur le site de l'Agence du Service Civique. J'ai postulé à plusieurs offres en axant mes candidatures sur les missions à l'étranger. Et j'ai choisi cette mission parce que mes parents sont déjà partis deux fois au Togo et que c'est un pays que je souhaitais découvrir.

- Service Civique : Que faites-vous dans le cadre de votre mission ? Quelles sont vos activités ?

Ma mission chez Terre d'Echanges a commencé en janvier et s’est déroulée en trois temps. Dans un premier temps, j’ai organisé et promu les différentes activités et actions de l’association, en France. Ensuite, j’ai pris la route du Togo pour suivre et encadrer la dernière étape d’accès à l’eau de l’association, assister à la création de la Section Togo et être en charge de la promotion des activités de l’association sur place. Enfin, de retour en France, j’ai aidé à la préparation du Festival Terre d’Echanges du moins de juin lors de mon retour en France, et aidé à remplir des dossiers de demandes de subventions pour le prochain grand projet de l’association.

- Service Civique : Qu’est-ce que cette mission vous apporte ?

Beaucoup de choses ! J’ai pu me découvrir moi-même en découvrant des compétences graphiques et digitales. J’ai aussi pu faire de très belles rencontres, aussi bien en France qu’au Togo. J’ai notamment pu vivre dans une famille de Togolais pendant près de quatre mois, qui est devenue une deuxième famille pour moi et m’a permis de découvrir une nouvelle culture. Il y a enfin toutes les nouvelles connaissances que j’ai acquises sur le fonctionnement associatif, domaine dans lequel je souhaite travailler et pour lequel l’Institut de l’Engagement va m’accompagner pendant un an. Mon employeur actuel m’a dit que cette mission a été un « plus sur mon CV ».

- Service Civique : Est-ce que vous recommanderiez le Service Civique ?

Je recommanderai évidemment le Service Civique !

Retour à la liste des témoignages