#MerciAuxVolontaires, merci à ceux qui s'engagent pour une société plus solidaire

Publié le 17/01/2017

En seulement 7 années, le Service Civique a touché près de 200 000 jeunes de tout horizon, dont près de 100 000 en 2016, et mobilisé près de 10 000 organismes pour proposer des missions d’intérêt général. La généralisation est d’ores et déjà en route. En 2017, l’Agence du Service Civique a pour objectif d’aller plus loin et permettre à 150 000 jeunes de s’engager en mission de Service Civique. Pour rendre possible cet objectif fixé par le président de la République et montrer le projet de société porté par le Service Civique, l’Agence du Service Civique lance pour la première fois, au premier trimestre 2017, une campagne de communication grand public.

Une campagne de communication articulée en deux volets simultanés, sur deux cibles différentes

« Merci aux volontaires », un film pour remercier ceux qui s’engagent chaque jour au service des autres

Le Service Civique a pour objectif de favoriser la mixité sociale et d’améliorer le vivre ensemble. C’est une expérience utile et citoyenne pour les jeunes, à titre personnel et plus largement : pour 83% des volontaires, le Service Civique a amélioré l’image des jeunes dans la société. Afin de remercier leur action et de montrer la diversité des missions et des bénéfices apportés dans tous les domaines d’actions de la société, l’Agence du Service Civique dédie un second volet de sa campagne au grand public autour d’un court métrage de 6 minutes intitulé « Merci Aux Volontaires », décliné en format 30 secondes et 90 secondes. Ce film donne la parole à tous les bénéficiaires de l’action des jeunes volontaires qui se sont engagés et qui s’engagent au quotidien. D’une part les responsables, salariés, bénévoles ou agents au sein des organismes d’accueil des volontaires, qu’ils soient médecins, infirmières, travailleurs sociaux, éducateurs, pompiers... et d’autre part, les bénéficiaires directs : personnes âgées, exclues ou isolées, patients, enfants, etc. La parole est également donnée à des personnalités de la société civile qui incarnent l’engagement sous toutes ses formes dans le monde sportif, culturel, des médias, et qui partagent et soutiennent cet engagement sans cesse renouvelé de la jeunesse comme Michaël Jérémiasz, médaillé paralympique, David Abiker, journaliste, Laure Boulleau, joueuse de football professionnelle (PSG et international), etc.
>> voir le synopsis du film


« Engagé avec le Service Civique », un signe de valorisation qui fait des organismes d’accueil les premiers ambassadeurs du Service Civique

Les 10 000 organismes agréés (associations, services de l’Etat, établissements publics, collectivités locales, etc.) sont en première ligne pour créer des missions de qualité, accueillir les jeunes volontaires et les accompagner tout au long de leur Service Civique. Souvent lieux de passage, ouverts au grand public, ils sont aussi des relais essentiels pour porter haut les valeurs d’engagement, de service et de vivre ensemble que promeut le Service Civique auprès des prescripteurs et de leurs différents publics (usagers, patients, résidents, écoliers,…). Ils sont au cœur de la généralisation du Service Civique. Le cœur est le symbole choisi pour reconnaître, valoriser et amplifier leur rôle d’ambassadeurs, et leur donner les outils pour développer la visibilité du Service Civique sur le terrain.


Le signe de valorisation a été pensé avec les partenaires historiques du Service Civique comme Unis-cité, la Ligue de l’enseignement, la Croix Rouge, mais aussi des partenaires plus récents tels que la FEHAP, Pôle Emploi, l’Education nationale ou encore le ministère de l’Intérieur. Prochainement déployé dans les 10 000 organismes partenaires sur tout le territoire, il certifiera que l’organisme accueille des jeunes en Service Civique dans ses murs, et respecte les 8 principes fondamentaux du Service Civique.

Ce projet s’accompagnera, pour l’année 2017, de travaux complémentaires autour des axes suivants :

  • Un meilleur accompagnement au déploiement du Service Civique ;
  • La mise en place d’une gouvernance locale pour animer, au plus près des jeunes, la communauté du Service Civique ;
  • Une mise en application des droits des volontaires acquis par la Loi Egalité Citoyenneté votée le 23 décembre 2016.