Concevoir un projet d'accueil

En décidant d’accueillir des jeunes en Service Civique au sein de votre organisme, vous contribuerez à mobiliser la jeunesse face à l’ampleur de nos défis sociaux et environnementaux, et à démontrer qu’elle constitue une véritable richesse pour notre société. Recevoir des volontaires se révèlera également précieux pour votre organisme, qui pourra s’appuyer sur de nouvelles énergies pour mener à bien des initiatives d’intérêt général. Enfin, vous permettrez à des jeunes de vivre une expérience épanouissante et enrichissante au plan humain. Autant de bénéfices qui doivent conforter votre choix !

Toutefois, pour que le potentiel dont le Service Civique est porteur puisse être pleinement développé, il est essentiel que votre organisme s’engage dans un processus d’appropriation et de réflexion, et élabore un véritable projet d’accueil des volontaires. Ce processus doit être conduit en amont du remplissage du dossier de demande d’agrément et de l’accueil des jeunes.

Penser la place et le rôle du jeune en Service Civique au sein de l’organisme d’accueil

Accueillir des volontaires doit avant tout constituer un véritable choix, débattu et partagé au sein de votre organisme. Il vous faut donc, en premier lieu, définir collectivement ce que sera votre « philosophie » du Service Civique. La première question à vous poser est celle du sens : pourquoi souhaitez-vous accueillir un ou plusieurs volontaire(s) ? Quels sont les objectifs poursuivis à travers ce projet ?

Il est essentiel que cette réflexion soit menée entre les décideurs de la structure et largement partagée avec l’ensemble de ses acteurs. Par ailleurs, il est souhaitable d’évaluer régulièrement la mise en oeuvre du Service Civique au sein de votre organisme et de rediscuter de sa pertinence.

Il faut notamment vous questionner sur la place que vous souhaitez proposer aux volontaires. En particulier, la question de la complémentarité et de la non-substitution de leurs actions avec celles menées par les salariés, les agents publics et les éventuels stagiaires et bénévoles doit être traitée avec attention pour faciliter l’intégration du volontaire et dans l’intérêt des autres membres de l’équipe.

Une fois cette étape franchie, vous pouvez débuter une nouvelle phase : celle de l’élaboration d’une ou plusieurs missions de Service Civique. En premier lieu, il convient de penser que ces missions théoriques doivent pouvoir s’adapter en fonction des aspirations, des motivations et des éventuelles propositions des jeunes auxquels elles sont confiées. Elles doivent également pouvoir évoluer en fonction du contexte, de l’environnement et des imprévus qui se présenteront.

Il faut aussi avoir à l’esprit que les volontaires porteront un regard neuf sur votre organisme, questionneront ses valeurs, son fonctionnement et ses pratiques quotidiennes. Il faut donc accepter de se « faire bousculer » par ces jeunes engagés, et le concevoir comme une chance pour votre organisation.

Enfin, interrogez-vous également sur votre capacité à accueillir des volontaires. Il est important de savoir qu’il vous faut consacrer un temps conséquent à l’accompagnement de ces jeunes, pour assurer leur tutorat et pour échanger régulièrement avec eux sur le déroulement de leur mission. Il faut ainsi vous demander si votre structure dispose des ressources nécessaires pour assurer un accompagnement de qualité et quelles sont les personnes de votre équipe les plus à même d’assurer l’accompagnement de ces jeunes dans cette expérience d’engagement.