[PORTRAIT] Bastien Martinez - 200000ème volontaire en Service Civique

Publié le 17/02/2017

Après un parcours difficile à l’adolescence, Bastien a pu bénéficier du dispositif « Garantie jeunes ». Il a également travaillé sur un chantier d'insertion, avec l'Association Semailles, dans le domaine de l'agriculture bio. Aujourd’hui, à 21 ans, il s’engage dans une mission de Service Civique.

Rencontre avec le 200 000ème volontaire !

Pourquoi vous engager dans une mission de Service Civique ?

Alors que j’étais bénévole aux Restos du Cœur, on m’a parlé du Service Civique. J’ai donc effectué des recherches sur internet et j’ai découvert sur le site du service civique la grande variété des missions proposées. J’ai tout de suite été séduit par la démarche d’utilité publique et d’intérêt général. C’est assez proche de ce que l’on peut faire en bénévolat, mais avec une autre dimension en termes d’accompagnement et de formation, disons que c’est plus professionnalisant. J’ai choisi précisément cette mission parce qu’elle traitait de l’environnement et de l’écologie. C’est totalement en lien avec mes expériences précédentes, notamment ce que j’ai fait avec l’Association Semailles ou encore avec l’INRA où j’étais ouvrier polyvalent agricole et j’aidais des chercheurs dans leurs tâches d’extraction de graines, de plantage de semis, etc.

En quoi va consister votre mission et qu’en attendez-vous?

Il s’agit d’une mission dans les parcs de la commune d’Avignon, avec un large volet de prévention et de sensibilisation des usagers à l’environnement. L’idée est de développer l’action citoyenne dans les espaces verts de la ville. Nous allons à la rencontre des usagers des parcs pour les sensibiliser sur les questions d’environnement, le respect de la propreté, les conditions de sécurité… Nous avons peu d’espaces verts sur la commune d’Avignon, il me semble donc très important d’agir pour les préserver. Je pense que cette mission va me permettre d’évoluer dans de bonnes conditions, avec des professionnels qui sauront me former et m’apporter de nouvelles compétences. Dans l’avenir, j’aimerai continuer à travailler dans le domaine environnemental et écologique, je suis notamment attiré par l’exploitation forestière, la gestion des forêts et leur préservation. Cette mission peut donc être une excellente opportunité pour gagner en compétences, en expérience, et m’orienter par la suite dans ce domaine.

Être le 200 000ème volontaire, ça fait quoi ?

Tout d’abord, je suis très honoré et très content, mais aussi très surpris, car je pensais que beaucoup plus de jeunes s’étaient déjà engagés. J’espère donc, qu’il y aura de nombreux autres volontaires après moi ! Je trouve que le Service Civique est une expérience formidable, tant sur le plan humain que professionnel. C’est une occasion unique pour acquérir des compétences et découvrir un nouvel univers. Le principe de mettre en avant l’engagement personnel et la motivation est attractif pour les jeunes qui sont peu qualifiés. Et l’opportunité de recevoir une formation civique et citoyenne pendant la mission est aussi un élément important. Pour toutes ces raisons, je pense que le Service Civique est un très beau tremplin pour les jeunes de 16 à 25 ans.

>> Télécharger le communiqué de presse - Déplacement en Avignon, Engagement, citoyenneté, insertion - Signature du 200 000e contrat en Service civique

Retour à la liste des témoignages