Sylvia Lochon, tutrice au Parc National de Port Cros

Publié le 15.02.2018

Sylvia accueille des jeunes volontaires depuis plusieurs années. Elle nous parle avec passion des avantages croisés du Service Civique.

“Leur regard neuf sur l’environnement qui nous permette de nous ouvrir sur de nouveaux acteurs, de nouvelles idées”

Sylvia Lochon

Parc National de Port Cros

Agence du Service Civique :

 Votre métier Je travaille au Parc National de Port Cros au département du conservatoire botanique. Je m’occupe des vergers conservatoires.

 

 Votre rôle en tant que tutrice : 

Cela fait plus de 5 ans que j’accueille des volontaires en Service Civique. J’aime faire partager et transmettre mes connaissances, faire naître des vocations et la passion. Il faut être disponible pour les volontaires, qu’ils se sentent épauler dans leur mission. Ma porte est toujours ouverte, c’est important qu’il n’y ait pas de temps mort. Chaque jeune a un état d’esprit ouvert et il peut construire des missions innovantes auquel nous n’aurions pas eu le temps de penser. 

 

Qu’est-ce que cela vous apporte au quotidien ?
Ce qu’il nous apporte c’est leur regard neuf sur l’environnement qui nous permette de nous ouvrir sur de nouveaux acteurs, de nouvelles idées.

 

Pour vous, c’est quoi l’Engagement ?
J’ai choisi ce métier car ce qui est d’intérêt public me tient beaucoup à cœur.  L’engagement c’est que le jeune soit bien encadré et que quand il finit sa mission qu’il est un bon retour d’expérience et qu’il soit armé pour le monde du travail avec un bon réseau d’acteurs qui lui permette de rebondir après son Service Civique dans sa recherche d’emploi.