• Service civique
  • Accueil
  • Faire société et retisser les liens au quotidien

Faire société et retisser les liens au quotidien

Célébrer l’altruisme et l’ancrer dans des actions concrètes, quoi de plus satisfaisant ? Le Service Civique, dans son principe comme dans ses réalisations, a transformé un pari sur l’optimisme en preuve. L’envie d’aider est plus vive que jamais et les moyens de le faire ne cessent de s’enrichir. En croisant l’enthousiasme et l’expérience, le Service Civique contribue à bâtir une véritable société de l’engagement et réaffirme plus que jamais l’envie de faire société.

Incarner l’optimisme

C’est avant tout l’attention que l’on porte aux autres qui forge la cohésion nationale et l’envie de faire société. Or, depuis quelques années, on a souvent l’impression que le repli sur soi et la fragmentation individualiste ou communautariste, provoquée par l’aggravation des inégalités sociales, gagnent du terrain, que le management en entreprise impose davantage ses valeurs à la société que l’engagement sincère et désintéressé envers ses concitoyens, que la solidarité cède le pas à l’indifférence. Ne cédons pas aux sirènes alarmistes. La solidarité est partout présente mais toujours sous-estimée. On la croit ponctuelle et insuffisante, elle est en réalité toujours vivace et bien présente, formidablement efficace tant pour celui qui donne que pour celui qui reçoit. Or, savoir que tout le monde agit est aussi important qu’agir soi-même. L’ensemble des tentatives pour révéler cette attention dans toute son ampleur est donc légitimes et nécessaires. 

Révéler la force de cet engagement est encore plus important lorsqu’il s’applique à une jeunesse qui peut se sentir injustement écartée de la construction d’une société plus solidaire. Les valeurs que les jeunes mettent eux-mêmes en avant sont la meilleure raison de croire à un avenir meilleur. Elles recoupent parfaitement celles qui animent l’action des associations et organismes publics d’intérêt général. Tous ont conscience de l’importance de la cohésion sociale. Tous ont l’envie d’y contribuer. Encore fallait-il que se rencontrent les causes et les volontés. 

C’est cette réflexion qui a incité à la création du Service Civique en 2010. Loin des rapports de subordination qui caractérisaient l’engagement jusqu’alors (armée, syndicats, partis...), le Service Civique lui a donné une forme nouvelle, plus en phase avec les attentes de la nouvelle génération. Il est devenu en quelques années, et d’autant plus après les attentats de 2015 qui ont réveillé en chacun le désir de retisser les liens brisés de la société, un révélateur puissant de la force de l’engagement qui anime toujours les Français. Il propose à des milliers de jeunes une aventure humaine, donnant un sens, dans les faits, à nos valeurs républicaines et y alliant une véritable fierté d’appartenance.

Sur le terrain, la diversité de point de vue entre un jeune volontaire, un bénévole expérimenté et un employé expert dans un cadre de respect mutuel donne des résultats étonnants et rassurants. De nombreux dispositifs concrets ont ainsi été renforcés et ont parfois largement amélioré l’action locale de solidarité. 

En matérialisant la vertu de l’engagement et de la coopération, le Service Civique démontre de façon massive que la défense de l’intérêt général a encore de beaux jours devant elle.

Charte des valeurs du Service Civique

EN SAVOIR PLUS

Bâtir une société de l’engagement

L’engagement est contagieux. C’est un postulat de départ du Service Civique, il se vérifie. L’envie d’agir se transmet et se partage entre jeunes de différents horizons, entre volontaires et organismes aux cultures éloignées, entre générations, entre publics bénéficiaires. Tous ceux qui sont associés à un projet collectif d’engagement en sortent heureux et, surtout, prompts à recommander une telle action aux autres. 

Non seulement, les jeunes ayant effectué une mission de Service Civique le recommandent aux autres mais cela exerce également une influence durable sur leur propre parcours de vie personnelle comme professionnelle. On assiste à l’émergence de générations conscientes des enjeux de nos sociétés mais aussi du caractère collectif et solidaire des réponses à y apporter. 

Ces qualités sont précieuses, elles sont de plus en plus recherchées dans la société mais également en entreprise, où le bien-être et la qualité des relations humaines ne cessent de s’affirmer comme des déterminants majeurs de la performance collective. De même, elles s’accordent étroitement avec l’émergence de l’économie sociale et solidaire et la prise en compte des enjeux environnementaux globaux, qui constituent les champs d’actions les plus prometteurs et indispensables des citoyens actifs de demain.

En montrant à l’ensemble des jeunes qui le souhaitent qu’ils peuvent avoir un effet positif sur le monde et en montrant aux organismes d’intérêt général qu’ils peuvent compter sur une relève enthousiaste et talentueuse, le Service Civique souhaite promouvoir une culture de l’action collective comme solution à des problèmes concrets et, ce faisant, bâtir une véritable société de l’engagement !

Une citoyenneté active

media/assets/image/5d4823ae1dfd7.png

“C'est rendre service à la société et cela apporte une grande fierté”

Anthony, volontaire dans l'éducation pour tous

Des trajectoires de vie améliorées