Reconnaissance du Service Civique dans le cursus universitaire

Depuis la circulaire n° 2017-146 du 7 septembre 2017 les universités et établissements d'enseignement supérieur placés sous la tutelle du Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche ont l'obligation de mettre en place un dispositif de valorisation de l'engagement étudiant, notamment via la réalisation d'une mission de Service Civique.

Un Service Civique peut être valorisé dans le parcours académique d'un étudiant sous diverses formes telles que :

  • l'attribution d'éléments constitutifs d'une unité d'enseignement. Il peut s'agir d'une unité d'enseignement libre ou optionnelle qui figure obligatoirement dans la maquette de formation avec le nombre de crédits d'études qui la composent.
  • l'attribution de crédits ECTS. Ces crédits doivent également figurer dans le cursus de formation et ne peuvent être attribués en dehors de la diplomation.
    ECTS signifie : système européen de transfert et d’accumulation de crédits ("European credit transfer system"). Ces crédits valident le travail fourni par l’étudiant (partiels, stages, mémoires, etc.). Une fois obtenus, ils sont définitivement acquis et transférables dans tous les établissements de l’enseignement supérieur européen.
  • l'attribution de point(s) « bonus » dans la moyenne générale sur proposition du jury.
  • la dispense de stage ou d'enseignement.
    Attention : la réalisation de la mission de Service Civique est un préalable nécessaire à l’obtention de la dispense de stage prévu dans la formation. L’étudiant peut en faire la demande, toutefois celle-ci n’est pas automatique.

>> A SAVOIR
Autre information importante à connaître, une période de césure peut être demandée à son établissement d'enseignement supérieur pour effectuer un Service Civique.