AMNYOS - Cap sur l'engagement

En parallèle du déploiement du projet Cap sur l’engagement, l’Agence du Service Civique a fait appel au cabinet Amnyos pour évaluer la pertinence des actions et des outils proposés aux volontaires et aux tuteurs et la gouvernance du projet. L’objectif était également de capitaliser sur cette expérimentation pour pouvoir transférer le projet à d’autres territoires, dans l’optique d’un développement national.

Entre mai et décembre 2019, le cabinet Amnyos a collecté des informations qualitatives auprès de l’ensemble des acteurs et sur les différentes phases du projet : un atelier-formation, des entretiens avec les jeunes suivis dans le cadre de ce projet et leurs tuteurs, un focus group avec des parents de jeunes accompagnés, des entretiens avec des structures qui n’ont pas participé aux projets après avoir assisté à la réunion d’information et une enquête en ligne et des entretiens auprès des membres de la gouvernance.

L’évaluation a tout d’abord mis en avant le rôle essentiel de deux dimensions importantes du projet :

  • Le rôle de la plateforme T’Cap dans la réassurance des jeunes, des parents, des structures qui souhaitaient participer ou qui ont participé au projet. Ces fonctions devront être assurées pour un déploiement sur d’autres territoires ;
  • L’intérêt des ateliers collectifs, à la fois pour les jeunes et pour les tuteurs. Pour ces derniers, plus que de lieu de partage d’outils, peu utilisés, ces ateliers ont permis le partage d’expériences et de pratiques.

De façon générale cependant, l’étape d’accueil n’a pas été suffisamment structurée (sensibilisation du collectif, anticipation des besoins d’adaptation). Les tuteurs ont exprimés des besoins d’information sur les situations de handicap, les ressources, aides et acteurs mobilisables.

Plusieurs pistes de déploiement souples et optionnelles sont proposées pour la plateforme de coordination : période de découverte avant l’entrée en mission, articulation de la mission à la poursuite d’un parcours de formation, mise en place d’une équipe pluri-disciplinaire d’accompagnement, mise en place d’un système de parrainage des tuteurs par des structures qui ont de l’expérience dans l’accueil de jeunes en situation de handicap.

Le rapport propose enfin que l’Agence du Service Civique réalise des actions de communication en direction des structures susceptibles d’orienter et d’accueillir les jeunes en situation de handicap, pour informer sur le dispositif et les ressources disponibles. Dans un premier temps, cette communication pourra se faire auprès des structures qui ont une grande capacité d’accueil.

>> Accéder à l'étude