Depuis le 10 mars 2010, un demi-million de jeunes ont effectué un Service Civique

Communiqué de presse / Publié le 10/03/2021

>> Télécharger le communiqué en PDF

A l’occasion du jour anniversaire de la création du Service Civique, et de l’Agence du même nom, est signée l’entrée en mission du 500 000ème volontaire depuis 2010.

Le Service Civique une politique publique qui a de l’impact

Avec un demi-million de jeunes ayant effectué un Service Civique, l’impact de celui-ci peut aujourd’hui se mesurer sur la vie des jeunes, les organismes qui les accueillent et la société en général. Il s’agit d’une politique publique d’engagement unique et de grande ampleur, qui lie action individuelle et intérêt collectif.

Depuis maintenant 11 ans, les missions effectuées par les jeunes sont le fruit de la mobilisation de l’ensemble de la communauté du Service Civique : volontaires, tuteurs et organismes agréés. Tous ensemble, ils permettent à la jeunesse de s’engager au service de l’intérêt général, d’agir pour la solidarité nationale, de répondre à son désir d’agir, d’être utile. C’est également pour eux le moyen d’acquérir une expérience significative, de développer des compétences, notamment sociales, de découvrir des secteurs d’activité, de « mettre le pied à l’étrier ».

Une 500 000ème mission qui allie engagement et protection de l’environnement

Cette 500 000ème entrée en mission a été signée avec la fondation GoodPlanet, présidée par Yann Arthus-Bertrand, à l’occasion d’un déplacement de Sarah El Haïry, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, et de Béatrice Angrand, Présidente de l’Agence du Service Civique.

« Je me réjouis de célébrer les 11 ans du Service Civique aujourd’hui. 500 000 missions, ce sont 500 000 jeunes, qui ont pu s'engager, se rendre utile, partager et acquérir des compétences.
La crise engendrée par la Covid-19 a été révélatrice d’une envie d’engagement des jeunes. Avec le plan 1 jeune 1 solution, 245 000 places seront disponibles en 2021 et nous avons récemment simplifié les modalités des missions des étudiants pour encourager l’engagement de toujours plus de jeunes. »
Sarah El Haïry, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée de la Jeunesse et de l’Engagement

La fondation GoodPlanet accueille des volontaires en Service Civique qui participent notamment à la conception et à l’animation d’ateliers en lien avec le développement durable et l’énergie, ainsi qu’à la création de contenus au service de la sensibilisation à l’écologie et à la solidarité.

Cette Fondation est une belle incarnation de l’illustration de l’intérêt de la communauté des volontaires en Service Civique pour la thématique « environnement et développement durable » – plébiscitée en 2020 à l’occasion de la consultation citoyenne et qu’ils souhaitaient voir prendre de l’ampleur parmi les missions proposées.

« Avec plus de 500 000 volontaires qui se sont engagés en Service Civique depuis 2010, la France bénéficie d’un patrimoine d’engagement qui se révèle pleinement depuis le début de la crise sanitaire. Répondant à la quête de sens des jeunes générations, le Service Civique leur permet dans le même temps d’acquérir des compétences qui sont aujourd’hui reconnues. Je remercie les volontaires et l’ensemble de la communauté du Service Civique pour leur engagement et leur enthousiasme. Le Service Civique est une grande réussite de la société française de ces dernières années. Par son agilité, il saura répondre aux grands enjeux de demain. » Béatrice Angrand, Présidente de l’Agence du Service Civique

La contribution significative du Service Civique durant la crise sanitaire

Depuis le début de la crise sanitaire, le Service Civique s’est considérablement adapté. Face aux besoins sociaux et sociétaux accrus ou révélés par la crise, les missions de Service Civique portent actuellement prioritairement sur la continuité pédagogique, la lutte contre l’isolement des personnes âgées ou la santé.

Le Gouvernement a décidé de créer 100 000 missions supplémentaires d’ici fin 2021 afin d’offrir aux jeunes des expériences à la fois utiles dans leur parcours et porteuses de sens, qui s’inscrivent dans le cadre du plan France Relance et de son volet « 1 jeune 1 solution ».

Le Service Civique, plus de 10 ans d’engagement au service de l’avenir

Le Service Civique est une expérience unique d’engagement et de solidarité. Ouvert sans condition de diplôme aux jeunes de 16 à 25 ans, et jusqu’à 30 ans en situation de handicap, auprès d’organismes agréés très divers, il vise à proposer un cadre d’engagement citoyen au service de l’intérêt général, indemnisé, dans lequel les jeunes peuvent gagner en confiance et en compétences tout en préparant leur avenir éducatif et professionnel.

Chiffres clés du Service Civique

Plus de 65 000 volontaires effectuent actuellement une mission de Service Civique. Au total, en 2019*, 140 000 volontaires se sont engagés dans une mission de Service Civique.

Les jeunes peuvent s’engager auprès de 11 000 organismes d’accueil agréés par l’Agence du Service Civique (associations, collectivités territoriales, services de l’Etat, établissements publics…), dans neuf grands domaines : éducation pour tous, culture et loisirs, développement international et action humanitaire, environnement, intervention d'urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport.

Profil des volontaires :

o 61 % de jeunes femmes, 39 % de jeunes hommes ;

o Âge moyen : 21 ans ;

o 24 % ont un niveau inférieur au baccalauréat, 43 % un niveau baccalauréat ou équivalent et 33 % ont un niveau BAC+2 ou supérieur ;

o A leur entrée en mission, 40 % sont demandeur d’emploi, 32 % étudiants, 24% inactifs et 4 % salariés.

o 44 % des volontaires en Service Civique estiment que leur mission a eu une influence positive sur leur envie de faire du bénévolat. (Etudes INJEP, octobre 2020)

À propos de l’Agence du Service Civique :

L’Agence du Service Civique est un groupement d’intérêt public (GIP) créé en 2010. Elle assure la mise en oeuvre du Service Civique, engagement volontaire de 6 à 12 mois ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, et jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. Depuis sa création, 500 000 missions de Service Civique ont été réalisées par des jeunes volontaires. Dans le cadre du plan France Relance et de son volet « 1 jeune 1 solution », 100 000 missions supplémentaires par an sont développées pour accompagner les jeunes en quête de sens. Par ailleurs, l’Agence met depuis 2016 en oeuvre la déclinaison française des volets Jeunesse & Sport du programme européen Erasmus+ et du Corps européen de solidarité. Présidée depuis le 27 mars 2019 par Béatrice Angrand, elle est un opérateur du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports. Son directeur général est David Knecht.

* Derniers chiffres consolidés disponibles.