S’engager en situation de handicap

Une journée avec Paul, 17 ans, en mission de Service Civique au sein d'un EHPAD dans le cadre du projet Cap sur l'Engagement !


1 - L’accès des jeunes en situation de handicap au Service Civique

Créé par la loi du 10 mars 2010, le Service Civique a pour objet de renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale en offrant à toute personne volontaire l’opportunité de s’engager au service de la collectivité. L’accès des jeunes en situation de handicap au Service Civique fait donc partie des priorités de l’Agence du Service Civique depuis sa création.

Afin de rendre le Service Civique encore plus accessible, l’âge d’accueil des jeunes volontaires en situation de handicap est, depuis 2015, porté à 30 ans, contre 25 précédemment.

Sont éligibles les jeunes en situation de handicap de moins de 31 ans pouvant justifier l’un de ces cas :

  • Notification de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH)
  • Reconnaissance de la qualité de travailleur handicap - RQTH ;
  • Allocation d’éducation de l’enfant handicap - AEEH ;
  • Bénéficiaire de l'allocation aux adultes handicapés - AAH ;
  • Projet personnalisé de scolarisation ;
  • Notification de taux d’incapacité permanente ;
  • Notification de taux d’invalidité ;
  • Titulaire de la carte «mobilité inclusion» portant la mention «invalidité».

2 - Un Service Civique adapté aux besoins de chacun

Chaque volontaire perçoit une indemnité de Service Civique versée par l’État, qui est intégralement cumulable avec l’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés) ainsi qu’une protection sociale complète.

Afin d’accueillir au mieux le volontaire en situation de handicap et assurer le succès de sa mission, certaines adaptations peuvent s’avérer nécessaires.

Si la durée hebdomadaire de mission est de 24h à 35h, il est possible de déroger à la durée minimum selon la situation de handicap. Pour ce faire, une demande d’avenant est à effectuer auprès de l’Agence du Service Civique si vous disposez d’un agrément national ou de votre référent territorial pour les dossiers départementaux et régionaux.

Les organismes agréés qui accueillent des volontaires en situation de handicap, publics comme à but non lucratif de droit privé, peuvent se voir financer tout ou partie de l'adaptation de leur poste de travail. Pour cela, il est nécessaire de remplir le dossier de demande d’aide :

  • Du FIPHFP (Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique) disponible ici.
  • De l'AGEFIPH (Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées) disponible ici.

3 - Des outils pédagogiques pour les organismes d'accueil

La Ligue de l'enseignement et ses fédérations départementales d’Occitanie proposent un guide à destination des organismes et des tuteurs afin de préparer l’accueil d’un volontaire en situation de handicap et l’accompagner dans la réalisation de sa mission : accéder au guide.

Unis-Cité, en collaboration avec l'AGEFIPH, propose un Kit d'outils à destination des organismes et des tuteurs pour faciliter l'accueil de jeunes en situation de handicap.

4 - Trouver une mission

Les missions sont ouvertes à tous les jeunes et vous êtes libre d’y candidater. L’accessibilité du lieu de mission aux personnes à mobilité réduite est directement indiquée sur l’annonce.

L’Agence et ses référents sont disponibles si vous rencontrez des difficultés dans la recherche de votre mission. Vous pouvez contacter le référent du Service Civique le plus proche de chez vous ou contacter l’Agence.

5 - Retrouvez d'autres témoignages de jeunes en situation de handicap