Michel Carrières, 21 ans, domaine d'action : solidarité

Publié le 03/09/2018


- Service Civique : Que faisiez-vous avant de vous engager en Service Civique ?

J’ai effectué un Brevet de Technicien Supérieur, dit BTS SP3S : Services et prestations des secteurs sanitaire et social, que j’ai obtenu en 2017. J’ai poursuivi avec une première année de licence en psychologie mais cela ne m’a pas plu et je me suis donc inscrit à Pôle Emploi pour chercher un emploi.

- Service Civique : Comment avez-vous trouvé et choisi votre mission ?

Comme je l’ai dit, j’étais inscrit à Pôle emploi. Il s’agissait d’une période de flou, j’étais ouvert aux propositions et à la découverte de nouveaux horizons. C’est effectivement ce qu’il s’est passé lorsque Pôle emploi m’a parlé du Service Civique. Mon entourage m’a également parlé de ce volontariat, notamment une amie qui en a effectué un. J’ai décidé de chercher une mission en lien avec mon parcours et j’ai été pris au Conseil départemental de Tarn pour soutenir les personnes en difficulté dans les démarches à caractère social et administratif dans une maison du département.

- Service Civique : Que faites-vous dans le cadre de votre mission ? Quelles sont vos activités ?

Il s’agit d’une mission de huit mois, de janvier à septembre 2018. Concrètement, la mission consiste en deux tâches principales. Je faisais un accompagnement social pour les usagers qui en avaient besoin. Il s’agissait de personnes isolées, en difficulté, ou vulnérables ; par exemple des personnes en situation de handicap ou des personnes vivant dans une grande précarité. J’aidais également ces personnes dans leurs démarches administratives et en particulier pour tout ce qui concerne la dématérialisation des services puisque les usagers en difficulté sont souvent peu habitués à effectuer les démarches en ligne et plus largement au numérique. Il s’agit d’un travail d’équipe, pour lequel il faut savoir s’adapter et être pragmatique.

- Service Civique : Qu’est-ce que cette mission vous apporte ?

Ce que j’ai préféré est le fait de partager mes compétences dans un domaine dans lequel je souhaite travailler. Le Service Civique m’a permis de renforcer à la fois mon projet, mes compétences et aussi mon réseau. Le côté humain aussi m’a marqué. J’ai rencontré des gens. J’ai aidé des gens. Mais j’ai également appris des gens. J’ai pu déconstruire mes préjugés de cette façon. De plus, cette mission a été bénéfique sur le plan personnel puisque j’ai appris à dépasser ma peur de conduire. Enfin, l’environnement dans lequel j’étais m’a stimulé et conforté dans mon orientation. J’ai eu mon concours écrit CHU et je commence la formation en septembre.

- Service Civique : Recommanderiez-vous le Service Civique ?

Absolument, d'autant plus que je suis très bien encadré ! Le volontariat est une très bonne manière de s'engager dans un domaine qui nous intéresse et cela est bénéfique à la fois pour les autres et pour nous-mêmes.


Retour à la liste des témoignages