• Service civique

Le domaine de l'éducation pour tous

« La liberté commence où l’ignorance finit » ! Comme l’exprime si bien Victor Hugo, l’éducation est la meilleure arme que l’on puisse offrir pour construire son avenir. Dans le milieu scolaire ou dans d’autres cadres, tels que les centres de loisirs ou les centres sociaux, des volontaires en mission de Service Civique concourent à l’éducation citoyenne, numérique ou générale des jeunes, mais aussi des moins jeunes.

Parce que la maîtrise des outils numériques, l’éducation aux médias, la sensibilisation aux risques liés au numérique sont incontournable au quotidien et indispensable à la réalisation de ses projets personnels ou professionnels, des jeunes en mission de Service Civique apportent leur aide et leur connaissance des enjeux du numérique aux jeunes comme aux séniors : en développant les capacités personnes âgées, à utiliser Internet de manière autonome, en sensibilisant les plus jeunes aux règles de droit, de sécurité et de civilité sur Internet. Ce soutien donne le plus souvent lieu à la création d’un lien intergénérationnel privilégié et à la transmission de savoirs dans les deux sens.

En milieu scolaire et péri-scolaire, les volontaires favorisent l’acquisition des fondamentaux de la lecture, de l’écriture, du calcul ainsi que de la méthodologie des apprentissages : Il s’agit d’encourager et de conseiller, et parfois même de redonner le goût d’apprendre à de jeunes élèves C’est notamment le sens du dispositif « Devoirs faits », qui consiste en un appui par les volontaires aux équipes éducatives dans l’accompagnement personnalisé des collégiens qui le souhaitent à la réalisation de leurs devoirs. L’organisation d’ateliers de socialisation et d’ouverture culturelle, à la bande dessinée par exemple, peuvent également permettre à ces jeunes de renouer avec l’envie de découvrir et d’assimiler.

Les volontaires soutiennent également l’action des éducateurs dans de nombreux autres domaines : sensibilisation aux gestes éco-citoyens, découverte du patrimoine cinématographique, prévention du harcèlement, de l’homophobie, prévention des conduites à risque et, hors cadre scolaire, lutte contre l’illettrisme, par exemple.

Retrouver le goût d’apprendre, cela implique aussi une relation une relation fluide entre l’école et les familles. Le lien parent-enfant-école est en effet primordial à l’épanouissement des jeunes élèves. Pour les volontaires en Service Civique, cela se traduit par l’organisation de temps conviviaux (sorties de classe, fêtes de l’école, kermesses, carnavals, …) qui facilitent la connaissance mutuelle. Les enfants de parents ne maîtrisant pas la langue française y font l’objet d’une attention toute particulière. Ce type d’événements leur permet de se sentir intégrés, d’atténuer les préjugés à travers l’échange, de mieux appréhender le fonctionnement scolaire et de permettre au final à l’enfant de progresser au même rythme que les autres élèves.

Enfin, les volontaires en mission de Service Civique contribuent aussi à la mise en place d’actions d’éveil à la citoyenneté, aux valeurs d’égalité et de laïcité, dans le cadre d’ateliers thématiques dans les écoles, collèges et lycées. Leur engagement constitue un vecteur de la découverte et de l’apprentissage de la citoyenneté.

Parce que l’éducation, on ne la garde pas pour soi, on la partage, des milliers de volontaires sont prêts à donner autant qu’à recevoir dans le cadre de leur mission.

Trouvez votre mission dans l'éducation pour tous